Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Les symptômes méconnus de la fatigue neurologique et comment renforcer votre système nerveux

Si vous avez des problèmes de sensibilité aux produits chimiques, des picotements dans les extrémités (mains et pieds), des tremblements, que vous souffrez de dépression, d’anxiété ou de confusion mentale, vous avez probablement des problèmes avec votre système central nerveux.

Les symptômes étant inconsistants, les médecins les mieux intentionnés peuvent malheureusement se tromper sur l’origine de ces problèmes et prescrire un traitement inapproprié avec les meilleures intentions du monde.

C’est en tout cas, ce qu’en dit Anthony William, le médium médical comme il est surnommé et auteur Best-Seller du New-York Times et avec qui nous allons voir ensemble ci-dessous plusieurs symptômes qui signalent des problèmes neurologiques.

Vous pourrez ainsi éventuellement prendre des mesures efficaces, si ces symptômes vous concernent, au-travers de l’alimentation et des compléments, pour ne plus en souffrir.

Les symptômes neurologiques

Les tics, tocs et spasmes musculaires, qui sont en lien avec les nerfs spasmodiques, sont des signes de problèmes neurologiques. Si vous expérimentez des vertiges ou étourdissements, il est fort probable que votre nerf vagal ou nerf pneumogastrique qui est un long nerf parcourant une grande partie du corps humain soit enflammé par des neurotoxines ou des virus. Ce nerf, qui courre du cerveau à l’abdomen en passant par le cou et la gorge, est relié à de très nombreux organes et muscles.

D’autres symptômes comme la difficulté à déglutir, les palpitations et la difficulté à respirer profondément sont également le signe d’un problème avec le nerf vagal. Vous pouvez ajouter les picotements et engourdissements des mains et des pieds, les bourdonnements dans les oreilles, la sensation de froid dans les mains et les pieds, une sensation de mauvaise circulation, des douleurs dans le cou ou une sensation bizarre dans l’estomac comme si on vous le « grignotait ».

Certaines personnes ont des difficultés à digérer car elles sentent les aliments passer dans leur système digestif tout le long des organes que ceux-ci traversent. Ce symptôme particulier est, à tort, souvent attribué à une mauvaise digestion, de l’anxiété ou au syndrome du colon irritable, mais ce que vous ressentez réellement ce sont les milliers de nerfs sensibles provenant de différents endroits comme du nerf vagal, du nerf phrénique et de la colonne vertébrale qui sont connectés avec le système intestinal, l’estomac et le colon. En résumé, ce qui semble être un problème digestif est en fait un problème neurologique.

Certaines personnes pourraient également ressentir de la fatigue neurologique confondue avec de la fatigue surrénale. Si vous ressentez de la difficulté à faire marcher vos jambes, que votre tête vous semble lourde et dans le brouillard, que de sortir du lit et vous lever semble très difficile, il est possible que vous souffriez de fatigue neurologique qui peut être associé au virus d’Epstein-Barr (EBV) et qui est un type de fatigue chronique grave. Toutefois toutes les fatigues neurologiques ne sont pas aussi graves. Certaines personnes peuvent expérimenter des symptômes moins prononcés mais souffrir quand même de fatigue neurologique.

Parfois l’étiquette « neuropathie » est donnée lorsque le praticien de santé n’est pas certain de ce qui ne va pas mais qu’il sait que le problème est en lien avec les tissus nerveux. Les médecins diagnostiquent fréquemment des patients atteints de neuropathie diabétique mais en fait, les diabétiques ne sont pas les seuls à en souffrir et ces personnes non diabétiques atteintes de fatigue sont plus nombreuses que ce que l’on pourrait croire. La neuropathie n’est pas une complication due au diabète, c’est le résultat du virus du zona qui enflamme les nerfs des extrémités (pieds et mains). Lorsque quelqu’un souffre de problèmes neurologiques comme des douleurs aux gencives, à la mâchoire ou autre sensation étrange, on peut leur diagnostiquer une névralgie qui est également causée par le virus du zona.

En fait, un grand nombre de problèmes neurologiques seraient causés par le virus d’Epstein-Barr, le zona et ses nombreuses souches qui n’ont pas encore été découvertes. Que vous ayez le virus d’Epstein-Barr (EBV) qui entraine la fibromyalgie ou le zona qui entraine des névralgies, votre objectif va être de restaurer le système nerveux. Vous devez le fortifier à tout prix et pour cela, il existe des moyens simples à votre portée.

Les déclencheurs à éviter

Il y a plusieurs déclencheurs qui peuvent entrainer l’affaiblissement du système nerveux et qui doivent être évités bien sûr.

Les premiers déclencheurs, les plus importants, sont les neurotoxines. Les virus tels que celui d’Epstein-Barr, le zona, le HHV-6 et quelques autres libèrent des neurotoxines qui peuvent déclencher une foule de sensibilités et de symptômes différents liés à un affaiblissement du système nerveux. Si vous avez des problèmes viraux sous-jacents qui ne sont pas soignés/réglés, votre système nerveux peut développer une hyper-sensibilité.

Les métaux lourds sont un deuxième déclencheur important.

Le mercure est extrêmement nocif et d’autres métaux comme l’aluminium, le plomb, l’arsenic, le cuivre et le nickel peuvent aussi sensibiliser le système nerveux. Un alliage de ces métaux dans le cerveau peut oxyder dans le temps les neurotransmetteurs lorsqu’ils traversent les neurones. Imaginez que les neurones sont comme un flux et que les neurotransmetteurs sont comme de l’eau vive qui circule. Les métaux lourds vont bloquer et détruire à la fois le courant et l’énergie pulsante qui les traversent. Les métaux lourds diminuent la fonction neuronale et l’activité des neurotransmetteurs, court-circuitent les impulsions électriques et peuvent entrainer des convulsions s’ils sont présents dans le cerveau et le système nerveux sur une longue période.

Le troisième déclencheur important se trouve dans beaucoup de préparations alimentaires transformés actuellement, parfois même dans des préparations qui semblent bonnes pour la santé et se cache sous le terme de « parfum naturel », « acide citrique », « parfum vanille ». Il s’agit du MSG ou glutamate monosodique. Il peut même être retrouvé dans des boissons protéinées et des infusions naturelles ! Le MSG ronge littéralement votre cerveau, entraine des lésions et détruit votre système nerveux, entrainant bien sûr une aggravation des problèmes neurologiques.

Une sensibilité chimique peut également apparaitre lorsque des produits chimiques interagissent avec un système nerveux central déjà sensible et affaiblit. Les symptômes d’un système nerveux central sensible peuvent inclure l’oubli, le fait d’intervertir des mots, de l’irritabilité sans raison, de la confusion, le fait de se sentir facilement perturbé, l’esprit confus, la sensation d’être déconnecté. Toute personne expérimentant de l’anxiété ou de la dépression a un système nerveux central sensibilisé. L’exposition à des produits chimiques toxiques peut renforcer ces symptômes et déclencher de nouveaux symptômes pour quelqu’un qui est déjà très sensible.

Quelques autres déclencheurs sont :

  • l’aspartame qui endommage sévèrement le système nerveux et peut entrainer des convulsions chez un certain type de personnes.
  • la moisissure peut être également un sérieux problème.
  • le stress qui a un impact très négatif sur le système nerveux central.

Chaque personne a ses propres déclencheurs qui créent des symptômes neurologiques qu’il s’agisse de beaucoup de stress et d’un peu de MSG ou de beaucoup de métaux lourds et d’une exposition à la moisissure. Bien qu’il soit important de connaitre ces déclencheurs et de faire de son mieux pour les éviter, il est aussi réconfortant de savoir que l’on a la capacité et les moyens de restaurer la santé de son système nerveux.

Les aliments guérisseurs

Un fait important à connaitre si vous voulez commencer à guérir est que votre cerveau, votre système nerveux central et vos nerfs sont alimentés par le glucose et les sels minéraux.

Cela signifie donc que votre cerveau et votre système nerveux fonctionnent essentiellement avec des légumes naturellement salés et le glucose des fruits ! Bien que la tendance actuelle mette en avant le fait que le cerveau fonctionne avec de la graisse (dont il a quand même besoin), la vérité est que pour soigner les problèmes neurologiques, vous devez aussi apporter des sucres et des minéraux en abondance à votre cerveau. Bien évidemment, il n’est pas question ici de glucose ou de minéraux issus de sirop de maïs, de sucre de canne ou de sel de table mais bien de légumes et de fruits frais.

Les myrtilles sauvages, par exemple, sont un aliment excellent qui aide à restaurer les tissus cérébraux. Boire du jus de céleri est un autre moyen puissant d’apporter les minéraux dont votre cerveau a besoin. Les épinards, les salades comme la Romaine, les différentes variétés de laitues (rouge, verte …) et la mâche sont d’excellents aliments guérisseurs très riches en minéraux. Vous pouvez y ajouter des olives ou des algues comme la Dulse ou la Nori crues.

Les graines de sésame sont également un excellent ajout à votre alimentation à envisager pour renforcer le système nerveux central (voir cet article).

Pour l’apport en glucose, pensez aux bananes, aux papayes, aux framboises, aux mûres, aux mangues, aux pommes, aux poires, aux dattes, aux abricots, aux pêches, aux patates douces et à la courge Butternut. Pour d’autres raisons, en particulier pour contrôler votre taux de glycémie et ne pas fatiguer votre foie et votre pancréas, je vous conseille toutefois de limiter votre consommation des fruits les plus sucrés comme les bananes, les mangues et les dattes (il n’est pas question ici de vous nourrir de bananes et d’en avaler des dizaines par jour !) et de préférence le matin pour que votre foie ait le temps de métaboliser leur glucose.

Compléments alimentaires et infusions

Certains compléments bénéfiques seraient la vitamine B12, le jus d’herbe d’orge, les compléments de calcium et de magnésium. Des infusions de feuilles d’ortie, de feuilles de framboisier et de mélisse sont très bonnes.

Si vos symptômes incluent des douleurs articulaires, le MSM, pris en quantité adéquate, les soulagera.

Reconstruire votre système central nerveux

Au fur et à mesure que vous allez reconstruire votre système nerveux, vous pourrez remarquer que les symptômes disparaissent, y compris une sensibilité moindre aux moisissures et aux produits chimiques. Nous sommes confrontés quotidiennement à une énorme quantité de déclencheurs et les nombreux symptômes possibles peuvent entrainer des douleurs, de la confusion et de la détresse mais ne désespérez pas et croyez toujours aux incroyables pouvoirs de guérison de votre corps !

Nourrir votre corps avec les bons aliments et une bonne dose d’auto-compassion peut vous faire progresser vers une meilleure santé de votre système nerveux et de votre corps en général ainsi que vers plus de vitalité.

Source:  Anthony William – Medical Medium

Related posts

Comment retrouver de l’énergie et stimuler son système immunitaire en quelques jours

Irene

Quelle quantité d’oléagineux doit-on consommer pour une santé optimale ?

Irene

Les 7 ingrédients essentiels d’un jus pour une peau saine et éclatante

Irene