Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Comment consommer enfin assez d’Oméga-3

24 janvier 2016

L’huile de graines de chia a un goût doux et offre une multitude de bénéfices ce qui explique pourquoi les gourmets et les amateurs de santé naturelle l’utilisent de plus en plus, aussi bien pour apporter à leurs créations culinaires une texture crémeuse que pour ses nombreux nutriments.

Si vous ne connaissez pas encore l’huile de chia, voici quelques astuces et idées sur les façons d’utiliser cette merveilleuse huile incroyablement bonne pour la santé (en utilisation interne et externe) ainsi que les principales informations concernant les importants bénéfices qu’elle peut apporter à votre santé.

Les bénéfices pour votre santé

Comme toutes les huiles végétales, l’huile de chia est riche en calories (120 calories pour 15 ml soit environ une cuillerée à soupe) et peut évidemment contribuer à la prise de poids si consommée en excès. Toutefois, lorsqu’elle est consommée avec modération, l’huile de chia offre de nombreux bénéfices grâce à son profil nutritionnel.

L’huile de chia ne contient ni cholestérol ni sodium et seulement des traces de gras trans. La plupart des graisses qu’elle contient sont des acides gras poly-insaturés et le principal est l’acide alpha-linolénique ou ALA, le type d’acides gras Oméga 3 dont les nombreux effets positifs sur la santé ont été démontrés.

Les  acides Oméga-3 sont essentiels pour une bonne santé générale. Ils sont hautement concentrés dans le cerveau et sont particulièrement importants pour les fonctions cognitives et comportementales. Une déficience de ces acides gras essentiels peut entrainer une mauvaise mémoire, de la dépression, une augmentation de la fatigue, une mauvaise circulation ou une peau sèche et squameuse (voir beurre de karité ou huile de coco). Les personnes qui ne mangent pas de poisson (comme les végétariens/végétaliens) peuvent avoir un risque de manquer d’Omega-3 et peuvent bénéficier grandement de l’ajout de graines de chia ou d’huile de chia dans leur alimentation.

Toutefois, à l’attention de ceux d’entre vous qui mangeraient du poisson, l’huile de chia et l’huile de poisson sont effectivement toutes les deux connues pour apporter des bénéfices sur la santé de leurs consommateurs. Toutefois, l’huile de poisson, bien que présentant des avantages similaires à l’huile de chia, a aussi quelques effets secondaires négatifs de taille.

Si ce n’est pour une raison éthique liée aux meurtres d’êtres vivants ou pour des raisons environnementale et écologique (de nombreuses espèces de poissons sont en voie de disparition, sans parler des ravages de la pêche sur l’écosystème en général), le fait de prendre conscience qu’à l’heure actuelle les poissons sont tellement empoisonnés par leur environnement qu’en optant pour la consommation d’huile de poissons plutôt que pour l’huile de chia, vous aggravez l’état de votre santé au lieu de la soutenir ou l’améliorer, devrait vous convaincre de faire le meilleur choix pour vous et votre famille.

De nombreuses preuves suggèrent que les acides gras essentiels Oméga-3 peuvent apporter une très bonne protection contre les maladies cardiovasculaires. Ces effets cardio-protecteurs ont été liés, entre autres choses, à la capacité des Oméga-3 de prévenir la formation de caillots sanguins et de réduire l’inflammation dans les parois des artères. Notez toutefois que l’huile de graines de chia n’est pas adaptée aux personnes prenant des médicaments pour des problèmes cardiovasculaires (ou un autre traitement), donc parlez-en à votre médecin avant d’ajouter l’huile de graines de chia à votre alimentation quotidienne.

En raison de ses importantes propriétés anti-inflammatoires, l’huile de graines de chia devient un complément nutritionnel de plus en plus populaire parmi les personnes ayant des problèmes d’articulations (voir aussi MSM). Les acides gras essentiels Oméga-3 responsables de ces propriétés anti-inflammatoires ont montré qu’ils pouvaient réduire les douleurs articulaires et améliorer la mobilité des articulations chez les patients atteints d’arthrite rhumatoïde.

Votre peau ayant soif de minéraux et d’acides gras essentiels, l’huile de chia, riche en antioxydants, en Oméga-3, en zinc, en manganèse et en magnésium, peut également faire des merveilles pour elle. Elle protège, reconstruit, calme et hydrate.

L’Université de dermatologie de Corée a conduit une étude pendant laquelle de l’huile de chia a été utilisée sur des patients souffrant de maladies rénales et de diabète (les personnes ayant ce genre de problèmes ont la peau extrêmement sèche ou irritée). Un produit contenant 4% d’huile de graines de chia a été utilisé sur ces patients pendant 8 semaines.

Les améliorations constatés par les patients ont été :

  • une meilleure hydratation de la peau
  • une meilleure fonction de barrière de la peau
  • un réduction de la perte de l’humidité
  • une réduction des démangeaisons

L’huile de graines de chia n’aide pas seulement les peaux sèches et irritées. Elle est très bonne pour tous les types de peau.

Elle contient :

  • de la vitamine D3 : un anti-inflammatoire naturel qui est excellent pour calmer la peau,
  • du zinc : excellent pour équilibrer la production d’huile dans le cas de peau mixte ou grasse,
  • des Oméga-3 : qui renforce votre collagène et l’élastine de la peau ce qui diminue les ridules,
  • des anti-oxydants et des flavonoïdes : pour protéger la peau du stress oxydatif causé par l’environnement et les rayons UV.

A – Avant utilisation d’huile de graines de chia
B – Après 8 semaines d’utilisation d’une formule contenant 4% d’huile de graines de chia

Huile de chia ou graines de chia

L’un des principaux intérêts de l’huile de chia par rapport aux graines entières de chia est son appétence. Vous pouvez utiliser l’huile de chia dans à peu près tous les plats/recettes et votre palais la détectera à peine, voire pas du tout. L’huile de chia contient également plus d’Oméga-3 que les graines entières.

D’un autre côté, l’huile de chia est riche en calories et comme toute huile, elle peut faire prendre du poids si elle est consommée en excès. Elle n’apporte pas non plus de fibres ou de glucides et son profil nutritionnel est plus limité que celui des graines de chia entières.

C’est pourquoi, pour une alimentation équilibrée, les graines de chia sont intéressantes également à ajouter à votre alimentation. (Voir ici une vidéo de smoothies verts aux oméga 3).

Les utilisations culinaires

Si vous n’êtes pas un cuisinier enthousiaste mais que vous aimez prendre soin de votre santé, la façon la plus simple d’utiliser l’huile de chia est de la consommer à la petite cuillère. Si votre palais est un peu trop délicat pour cela, voici quelques idées délicieuses pour incorporer cette huile, si bonne pour la santé, dans votre alimentation :

  •  L’huile de chia crue est un ingrédient idéal pour faire des sauces salades saines. Voici une recette simple et rapide : dans un bocal avec couvercle, versez 60 ml de vinaigre ou de jus de citron, 185 ml d’huile de graines de chia, 2 c. à café de moutarde, 2 c. à soupe d’herbes fraiches hachées finement, 1/4 de c. à café de sel fin de qualité, un peu de poivre. Fermez soigneusement le bocal puis secouez-le vivement de manière à émulsionner les ingrédients. Et voilà, vous avez une sauce vinaigrette toute prête qui se conservera très bien au réfrigérateur.
  • L’huile de chia crue est une excellente addition à vos smoothies qu’ils soient constitués uniquement de fruits ou de fruits et de smoothies. Non seulement cette merveilleuse huile apporte ses propres bénéfices sanitaires, mais elle aide aussi à rendre les vitamines liposolubles plus assimilables par le corps. Beaucoup de recettes de smoothies utilisent des ingrédients riches en béta-carotène (comme les abricots par exemple) et en vitamine K dont sont riches les verdures (comme les épinards par exemple), mais ni le béta-carotène ni la vitamine K ne peuvent être absorbés sans gras.
  • Comme l’huile de chia a un goût neutre, elle peut être utilisée dans presque toutes les recettes sans en changer le goût. Donc soyez fou et faites des tests ! Essayez d’en ajouter (toujours en quantités raisonnables bien évidemment) dans vos mueslis ou granolas du matin, dans vos yaourts végétaux ou dans vos soupes. Gardez juste en tête que l’huile de chia contient des acides gras essentiels qui sont sensibles à la chaleur, il n’est donc pas conseillé de l’utiliser en cuisson, c’est pourquoi d’ailleurs nous vous encourageons à manger cru, même l’hiver, car CRU ne veut pas dire froid !

Related posts

Candidose (Candida Albicans) et autres mycoses : il existe un traitement naturel

Irene

Pourquoi le pain est-il tellement addictif et que vous ne pouvez pas vous en passer ? (1ère partie)

Irene

Thérapie GERSON : irrigations (lavements) du côlon au café – Historique et technique

Irene